Milieu de l’éducation à Ottawa

La région d’Ottawa héberge deux grandes universités reconnues pour leur excellence en enseignement et en recherche ainsi que plusieurs collèges et universités de petite et moyenne taille. Comptant plus de 100 000 étudiants de niveau postsecondaire, la région d’Ottawa est un lieu de savoir et d’apprentissage stimulant. La qualité de l’enseignement combinée à un environnement de recherche dynamique en font un pôle d’attraction pour les étudiants et les stagiaires canadiens et étrangers qui souhaitent poursuivre une carrière en sciences de la santé.

L’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa est affilié à l’Université d’Ottawa, où de nombreux membres de son personnel médical et de recherche exercent parallèlement une charge d’enseignement. L’Institut de cardiologie collabore aussi avec d’autres établissements d’enseignement pour offrir des programmes conjoints et des conférences, en plus de fournir un soutien à la conception des programmes.

Établissements d’enseignement postsecondaire de la région d’Ottawa :

Collège Algonquin
Le Collège Algonquin accueille 16 000 étudiants à temps plein et 34 000 étudiants à temps partiel. Son école de formation en santé et études communautaires offre des programmes menant à un certificat, à un diplôme ou à un grade dans divers domaines allant du travail social à l’hygiène dentaire. Le Collège Algonquin propose aussi des programmes conjoints avec l’Université Carleton et l’Université d’Ottawa, dont un programme de baccalauréat en sciences infirmières.

Université Carleton
L’Université Carleton est un important établissement d’enseignement au Canada, avec ses 2 000 professeurs et membres du personnel, ses 65 programmes d’études et ses 23 000 étudiants provenant de toutes les provinces canadiennes et de plus de 100 pays étrangers. L’Université Carleton possède une longue tradition d’excellence en recherche et mise sur une approche interdisciplinaire et internationale qui a mené à de nombreuses découvertes et travaux novateurs en science et technologie, en affaires, en administration et gouvernance, en politique publique et en arts et sciences sociales.

L’Université Carleton détient plus de 5 chaires de recherche en sciences de la santé, dans les domaines des neurosciences comportementales, de la physique médicale, de la physiologie moléculaire et de la télémédecine (plus précisément en « haptique », ou technologie de simulation tactile pour la chirurgie à distance). L’établissement offre aussi des programmes en sciences et génie en collaboration avec l’Université d’Ottawa.

La Cité collégiale
La Cité collégiale est un collège d’arts appliqués et de technologie de langue française qui offre une formation variée évoluant selon les besoins du marché du travail, dont plusieurs programmes en sciences de la santé, y compris des programmes en physiothérapie, en biotechnologie et en soins paramédicaux.

Université du Québec en Outaouais
L’Université du Québec en Outaouais, membre du réseau de l’Université du Québec, est située aux abords de la rivière des Outaouais, à Gatineau, au Québec. L’établissement dessert plus de 6 000 étudiants et offre une variété de programmes de premier, de deuxième et de troisième cycle, y compris en sciences de la santé.

Université d’Ottawa
L’Université d’Ottawa est un établissement d’enseignement prestigieux qui attire les plus grands talents de partout au Canada et d’ailleurs dans le monde. Première université bilingue en Amérique du Nord, elle soutient l’excellence universitaire dans les deux langues officielles. De solides partenariats de recherche font de cette université classée parmi les principales universités canadiennes à forte vocation de recherche un centre d’innovation et un moteur de croissance économique.

La Faculté de médecine propose des programmes en anesthésie, en biochimie, en microbiologie et immunologie, en médecine cellulaire et moléculaire, en épidémiologie et médecine sociale, en médecine d’urgence, en médecine familiale, en obstétrique et gynécologie, en ophtalmologie, en oto-rhino-laryngologie, en pathologie et médecine de laboratoire, en pédiatrie, en psychiatrie, en radiologie et en chirurgie.

La Faculté des sciences de la santé regroupe les écoles des sciences infirmières, des sciences de la réadaptation, des sciences de l’activité physique et la nouvelle école interdisciplinaire des sciences de la santé (programme de baccalauréat en sciences de la santé), en plus d’offrir un programme de baccalauréat en sciences de la nutrition. La Faculté se distingue aussi en recherche grâce à un effectif de plus de 100 chercheurs, dont les champs d’intérêt vont de la biologie moléculaire au métabolisme en passant par l’activité physique et les sciences sociales de la santé.