Feuilles de renseignements de l’Institut de cardiologie

Téléchargez cette fiche d'information de l'Institut de cardiologie ici  (pdf).

Survol

L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa (ICUO) est le centre de santé cardiovasculaire le plus important et le plus innovateur au Canada, qui se consacre à la recherche, au traitement et à la prévention des maladies du cœur.

Nous offrons des soins de pointe personnalisés, façonnons la pratique de la médecine cardiovasculaire et révolutionnons notre compréhension des maladies du cœur ainsi que leur traitement. Nous acquérons de nouvelles connaissances et utilisons ces découvertes pour améliorer les soins. Au service de la communauté locale, nationale et internationale, nous sommes les pionniers d'une nouvelle ère dans le domaine de la santé cardiaque.

En bref

  • L'ICUO compte environ 1 400 médecins, membres du personnel infirmier, chercheurs, techniciens, professionnels paramédicaux et autres.
  • L'ICUO reçoit plus de 94 000 patients chaque année, provenant de toutes les régions du Canada.
  • L'ICUO est renommé pour l'excellence de ses soins aux patients; le taux de satisfaction de ces derniers se situe parmi les plus élevés en Ontario, soit en moyenne à 98 %.
  • À l'ICUO, nous dirigeons le plus important programme de prévention et de réadaptation de médecine cardiaque au Canada.
  • L'ICUO compte 16 groupes de recherche et 26 laboratoires qui étudient tous les aspects de la médecine cardiovasculaire.

Faits notables

  • Selon le très prestigieux rapport SIR (SCImago Institutions Rankings) de 2011, lequel se fonde sur la qualité et les répercussions des publications scientifiques des établissements de recherche dans le monde, l'ICUO se classe en tête, parmi les premiers 2 %. 
  • Chef de file canadien en télémédecine/télésanté, l'ICUO a mis sur pied un programme qui a entraîné une réduction de 54 % du taux de réhospitalisation des patients atteints d'insuffisance cardiaque, et qui permet en outre d'épargner jusqu'à 20 000 $ pour chaque patient dispensé en toute sécurité d'une visite au Service des urgences, d'une réadmission et d'un séjour à l'hôpital.
  • L'ICUO a créé et mis en œuvre un protocole intégré d'intervention pour la région d'Ottawa, lequel a permis de diminuer de moitié le nombre de décès attribuables à une crise cardiaque de type STEMI (infarctus du myocarde avec surélévation du segment ST).
  • Le programme d'abandon du tabac de l'ICUO, instauré dans plus de 200 établissements canadiens, est en voie d'être adopté dans de nombreux autres pays.
  • Les temps d'attente pour les interventions cruciales ont presque été éliminés.

Soins aux patients

  • Nous sommes le principal centre d'orientation pour 40 hôpitaux ontariens.
  • Nous sommes un chef de file mondial en techniques chirurgicales minimalement effractives.
  • Notre Division de cardiologie affiche un des volumes de patients parmi les plus élevés en Amérique du Nord et un taux de mortalité parmi les plus bas.
  • Nous avons obtenu notre désignation officielle en vertu de la Loi sur les services en français de l'Ontario; la majorité de nos services sont offerts dans les deux langues officielles.
  • Le Centre national de TEP cardiaque a été désigné ressource provinciale et unité centrale pour les réseaux d'imagerie au Canada.
  • À tout moment, environ une centaine d'essais cliniques sont en cours, ce qui assure aux patients un accès à de nouveaux types de soins qui demeureraient probablement inaccessibles autrement.

Faits marquants en recherche

Le programme de recherche de l'ICUO, reconnu à l'échelle internationale, est à l'origine de nombreuses avancées.

  • Identification du facteur de risque génétique en cause dans les coro-naropathies et les crises cardiaques le plus marquant à ce jour (le gène 9p21) – le plus déterminant à être pointé du doigt depuis le cholestérol. La présence de ce gène augmente de 40 % le risque de maladie du cœur.
  • Mise au point de RAPID GENE, le tout premier test génétique réalisé au chevet des patients.
  • Découverte du fondement génétique de la fibrillation auriculaire, la forme la plus courante d'arythmie cardiaque, laquelle touche 250 000 Canadiens.
  • Introduction de la resynchronisation cardiaque comme traitement courant de l'insuffisance cardiaque légère ou modérée.
  • Élaboration des premières lignes directrices canadiennes en matière d'autopsie cardiaque, lesquelles sont en vigueur en Ontario.
  • Découverte d'un nouveau mécanisme qui permet de mobiliser et d'exporter le cholestérol des cellules.

Faits marquants en éducation

  • À titre de centre universitaire de soins de santé cardiovasculaire, nous formons chaque année plus de 280 étudiants en médecine, issus des cycles supérieurs ou de niveau postdoctoral. 
  • Nous offrons de la formation continue et des stages sur les pratiques exemplaires aux professionnels et aux établissements de soins de santé.
  • Notre auditorium a récemment été équipé pour diffuser en direct les interventions chirurgicales réalisées au bloc opératoire. Cette technologie a fortement élargi les occasions de formation des médecins résidents et des étudiants universitaires ou de niveau secondaire.
  • Nous créons des outils et des programmes pédagogiques qui servent de modèles à d'autres établissements de santé.

Secteurs prioritaires en recherche

  • Imagerie cardiaque
  • Métabolisme des lipides
  • Modification des risques et du comportement
  • Biologie vasculaire
  • Essais cliniques (médicaments et dispositifs)
  • Hypertension
  • Endocrinologie cardiovasculaire
  • Médecine régénérative et thérapie cellulaire