Pontage aortocoronarien direct à effraction minimale

(Aussi appelé « PACDEM » ou « minithoracotomie »)

Objet

Dans certains cas, même chez des patients présentant de multiples blocages des artères coronaires, il est possible de réaliser un pontage aortocoronarien direct à effraction minimale (PACDEM), une intervention beaucoup moins effractive qu’un pontage aortocoronarien courant.

Le pontage aortocoronarien vise le traitement des symptômes de la coronaropathie qui résistent au traitement médicamenteux, aux modifications au mode vie ou aux interventions à effraction minimale, comme l’angioplastie. Au cours de cette intervention chirurgicale, on prélève des vaisseaux sanguins sur une autre partie du corps et on s’en sert pour contourner les artères coronaires obstruées de façon à rétablir l’irrigation du cœur par du sang riche en oxygène. Le pontage aortocoronarien évite les lésions permanentes au muscle cardiaque causées par le manque d’oxygène.

Description

  1. Avant l’intervention, on effectue des analyses sanguines, une électrocardiographie et une radiographie thoracique à l’hôpital.
  2. Un membre du personnel infirmier ou un médecin demande au patient de signer le formulaire de consentement éclairé, faute de quoi l’intervention ne peut avoir lieu.
  3. Le patient est emmené sur civière à la salle d’opération cardiaque.
  4. Le patient subit une anesthésie générale et demeure ainsi inconscient durant l’intervention.
  5. Le chirurgien pratique une petite incision au niveau de la paroi latérale gauche du thorax, entre les côtes, pour accéder au cœur.
  6. À l’aide d’instruments chirurgicaux spécialisés, le chirurgien prépare un vaisseau sanguin à travers l’ouverture dans la paroi thoracique.
  7. Le vaisseau sanguin sain est relié au cœur, ce qui permet au sang de contourner le segment obstrué de l’artère.
  8. Le même procédé est répété pour chaque pontage additionnel.
  9. Une fois les nouveaux vaisseaux reliés, toutes les incisions sont refermées.
  10. Le patient demeure à l’Unité de soins intensifs en chirurgie cardiaque (USICC) pendant environ 24 heures, parfois plus longtemps si nécessaire.
  11. Le lendemain, le patient est transféré dans une chambre de soins ordinaires. La durée moyenne du séjour à l’hôpital à la suite d’un PACDEM est de 4 jours.

Directives aux patients

Le patient doit apporter à l’hôpital tous les médicaments qu’il prend (y compris les médicaments en vente libre et les suppléments).

Le patient doit s’abstenir de boire et de manger à compter de minuit la veille de l’intervention.

Renseignements supplémentaires

Avant le départ de l’hôpital, le patient et sa famille assisteront à un cours afin de recevoir des directives concernant les soins postopératoires. On leur remettra également le Guide du patient sur les interventions chirurgicales, lequel contient des renseignements sur l’opération que le patient vient de subir. De plus, un membre du personnel infirmier passera en revue la liste de tous les médicaments que le patient devra prendre après son congé.