TEP de viabilité myocardique

(Aussi appelée « TEP de viabilité myocardique au 18F-FDG » ou « TEP de viabilité myocardique au FDG »)

Objet

La tomographie par émission de positons (TEP) de viabilité myocardique permet d'évaluer les dommages causés au muscle cardiaque par une maladie du cœur ou une crise cardiaque. Pour ce faire, on injecte un indicateur radioactif semblable au glucose (sucre) qui permet de visualiser le métabolisme du glucose par le cœur, le glucose étant un type de sucre que les cellules utilisent comme carburant. C'est que les cellules endommagées ou détruites par une maladie du cœur ou une crise cardiaque ne métabolisent pas de glucose ou en métabolisent peu, alors que les cellules saines ou convalescentes en métabolisent davantage.

Les médecins de l'Institut de cardiologie utilisent la TEP de viabilité myocardique pour :

  • confirmer des lésions cardiaques révélées par d'autres examens;
  • évaluer l'étendue des lésions tissulaires à la suite d'une crise cardiaque ou d'une maladie du cœur;
  • déterminer si un patient a besoin d'une angiographie, d'un pontage coronarien, d'une transplantation cardiaque ou d'un autre type d'intervention.

Description

  • Un technologue en médecine nucléaire ou un membre du personnel infirmier vous expliquera le déroulement de l'examen. On vous demandera de signer un formulaire de consentement relativement au Registre de données en cardiologie nucléaire, de façon à autoriser le service à conserver, dans une base de données sécurisée, les données électroniques recueillies au cours de l'examen.
  • On insèrera une aiguille reliée à un petit tube de plastique (intraveineuse) dans une veine de votre bras.
  • On placera des sondes d'électrocardiographie (ECG) sur votre poitrine pour surveiller votre rythme cardiaque.
  • On mesurera votre tension artérielle.
  • Une faible quantité de rubidium-82 ou de 13N-ammoniaque (produit radioactif) sera ensuite administrée par l'intraveineuse.
  • On vous demandera de vous allonger sur le dos dans l'appareil de TEP et de demeurer immobile. L'acquisition des images du cœur dure de 25 à 30 minutes.
  • On mesurera votre glycémie. Il est possible qu'on vous administre une faible dose d'insuline (substance qui aide à maîtriser le taux de glucose).
  • Si vous êtes diabétique, vous devrez suivre une procédure particulière. Si vous ne l'êtes pas, vous devrez boire une boisson à base de glucose, puis attendre environ une heure.
  • On vous administrera, par intraveineuse, une petite dose d'une substance radioactive (18F‑FDG).
  • Vous devrez attendre 45 minutes, puis on vous demandera à nouveau de vous allonger sur le dos dans l'appareil de TEP. L'acquisition des images du cœur dure de 25 à 30 minutes.
  • L'examen dure environ trois heures en tout.
  • Le technologue en médecine nucléaire traitera les résultats de l'étude et un médecin en prendra connaissance. Un rapport sera envoyé à votre médecin.

Directives aux patients

Les patients doivent s'abstenir de manger à compter de minuit la veille de l'intervention.

La plupart des médicaments que les patients reçoivent pour traiter leur maladie du cœur peuvent être pris avec de l'eau avant l'intervention. Il est possible qu'on demande au patient d'attendre la fin de l'intervention avant de prendre un diurétique (médicament qui vise à éliminer l'excès de liquide dans l'organisme).

La TEP de viabilité myocardique peut modifier la glycémie. Par conséquent, les patients diabétiques recevront des directives particulières à suivre avant et après l'intervention.