Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM)

Micrographie du SARM. Réf. photo : Janice Haney Carr,  Centers for Disease Control and Prevention

SARM est l’abréviation de Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline. Staphylococcus aureus (staphylocoque doré) est une bactérie (ou un germe) que l’on trouve sur les muqueuses du nez ou sur la peau. La plupart des gens qui en sont porteurs n’en souffrent pas, mais il arrive que certaines personnes développent une infection nécessitant un traitement. La présence de l’infection dans le sang se nomme bactériémie.

Lorsque les antibiotiques courants, comme la pénicilline, ne parviennent pas à détruire Staphylococcus aureus, la bactérie est qualifiée de « résistante » ou, comme dans le cas présent, de SARM. Les infections à SARM ne sont pas forcément plus graves que celles attribuables à la souche courante de Staphylococcus aureus. Toutefois, seuls quelques antibiotiques sont efficaces contre les infections à SARM.

SARM se transmet par contact direct avec un individu infecté, avec ses selles ou avec du matériel contaminé. La bactérie peut survivre sur les mains ou d’autres surfaces. Par conséquent, la prévention la plus efficace repose sur les mesures d’hygiène. Il faut en particulier se laver les mains avec grand soin, soit avec de l’eau et du savon soit avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool, après être allé aux toilettes, après s’être mouché, et avant de toucher à une plaie ou à un pansement.

Pour de plus amples renseignements sur le SARM, consultez la fiche d’information de la province de l’Ontario.

Les taux d’infection à SARM de l’Institut de cardiologie se trouvent ici (pdf).