Nos partenaires de recherche

Fondation canadienne pour l’innovation (FCI)

La Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) est le seul organisme national à subventionner l’infrastructure de recherche. Le Centre national de TEP cardiaque et le Centre canadien de génétique cardiovasculaire Ruddy de l’Institut de cardiologie bénéficient tous deux de ses généreuses subventions. Grâce à la TEP, les professionnels de l’Institut obtiennent une meilleure « lecture » cardiaque du patient avant d’amorcer un traitement. Pour sa part, le Centre de génétique permet aux chercheurs de poursuivre leur quête d’un traitement personnalisé fondé sur les gènes d’un patient.

Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)

Logo de l’IRSC
Les Instituts de recherche en santé du Canada constituent l’organisme fédéral chargé du financement de la recherche en santé au Canada. Le financement octroyé régulièrement à l’Institut de cardiologie et à ses partenaires leur aura permis de faire d’importantes découvertes. En 2008, les chercheurs de l’Institut ont annoncé qu’ils avaient identifié des gènes qui accroissent le risque de maladie du cœur. Les résultats de ces recherches faciliteront l’identification des personnes qui présentent un risque génétique de coronaropathie, la principale cause de décès au Canada, en plus d’aider à l’élaboration de plans personnalisés pour le traitement de cette maladie.

Fondation des maladies du cœur de l’Ontario (FMCO)

Logo de la FMCO
La Fondation des maladies du cœur a pour mission de réduire le risque d’incapacité et de décès prématuré causés par les maladies du cœur et les accidents vasculaires cérébraux en collectant des fonds pour la recherche et la promotion de la santé. En 2008, elle a octroyé plus de 2 millions de dollars à différents projets réalisés à l’Institut de cardiologie. Parmi ceux qui sont achevés, mentionnons une étude selon laquelle près de 1,5 million d’Ontariens souffrent d’hypertension, non maîtrisée chez 0,5 million d’entre eux. Des recensements de cette nature permettent aux chercheurs de l’Institut d’adapter les traitements et les stratégies de prévention à la réalité.

Nordion

Logo de Nordion
Nordion est un des plus importants producteurs d’isotopes médicaux au monde. En 2008, la société a investi 2,2 millions de dollars pour l’établissement d’un centre d’excellence en imagerie moléculaire au sein de l’Institut de cardiologie. Maintenant équipés d’un laboratoire de R.-D. en radiochimie, les chercheurs de l’Institut souhaitent améliorer la recherche cardiaque à l’aide d’une technologie d’imagerie moléculaire permettant d’étudier la physiologie et l’activité cellulaire de l’organisme.

Institut de recherche en santé d’Ottawa (IRSO)

Logo de l’IRSO
L’Institut de recherche en santé d’Ottawa est l’organe chargé du volet recherche de L’Hôpital d’Ottawa et une importante composante des facultés de médecine et de sciences de la santé de l’Université d’Ottawa. En 2008, il a reçu 32 millions de dollars pour diriger un programme en collaboration avec L’Hôpital d’Ottawa, le CHEO, l’Institut de cardiologie et l’Université d’Ottawa. Les fonds serviront à soutenir de nouvelles installations pour étudier le fondement moléculaire de la santé et de l’état pathologique, concevoir de nouveaux traitements et réaliser les premiers stades des essais cliniques auprès de patients. Les scientifiques de l’Institut seront à même de mettre les nouveaux traitements à l’essai, y compris la mise au point de cellules souches servant à réparer le cœur et régénérer les vaisseaux sanguins.

Collaborations internationales en matière de recherche

L’Institut de cardiologie collabore aux activités de plusieurs organismes internationaux, dont des organismes de normalisation, comme celle établie dans le cadre du projet de contrôle de la qualité des microréseaux de la Food and Drug Administration des États-Unis, et un consortium d’importants instituts de recherche qui mettent en commun des données tirées d’études génomiques de grande envergure. De plus, l’Institut de cardiologie collabore fréquemment avec des organismes et des établissements particuliers situés ailleurs dans le monde pour la réalisation d’études de recherche précises, la mise au point de nouveaux traitements et techniques, et la tenue d’essais cliniques multicentriques.