Laboratoire de physiologie de l’exercice et de santé cardiovasculaire

Notre équipe s’adonne à la recherche clinique chez les humains dans les domaines de la science de l’exercice, de la prévention et de la réadaptation cardiovasculaires et de la santé des femmes. Notre programme de recherche vise à :

  • Comprendre le rôle de l’entraînement physique dans la prise en charge des maladies cardiovasculaires;
  • Mettre au point des méthodes pratiques et efficaces pour prescrire et surveiller des programmes d’exercices;
  • Comprendre l’incidence de l’état menstruel et de la santé reproductive sur la santé cardiovasculaire;
  • Concevoir et tester des interventions en milieu de travail susceptibles d’améliorer la santé cardiovasculaire des femmes
Projets 
Si vous souhaitez participer à nos études ou en apprendre davantage sur nos projets de recherche, veuillez communiquer avec le coordonnateur de la recherche à l’adresse mmistura@ottawaheart.ca ou au 613-696-7000 poste 15944.

L’exercice physique chez les personnes atteintes de fibrillation auriculaire permanente :  essai contrôlé randomisé (Exercice-FA)

L’étude Exercice-FA est un essai clinique contrôlé randomisé qui étudie les effets de l’exercice sur la santé physique et mentale des patients atteints de FA persistante et permanente. Il s’agit d’un projet multidisciplinaire auquel prennent part la cellule d’innovation sur la fibrillation auriculaire, la Division de prévention et de réadaptation cardiaque et les équipes de santé familiale du Réseau local d’intégration des services de santé de Champlain, en Ontario.

Entraînement physique chez les femmes atteintes de la maladie coronarienne : essai contrôlé randomisé (étude EXCEED)

La maladie coronarienne est l’une des principales causes de décès prématuré chez les Canadiennes. Les femmes qui subissent un événement coronarien aigu sont plus susceptibles que les hommes de ne pas faire d’activité physique et d’avoir une capacité fonctionnelle à l’effort moindre. Cet essai contrôlé randomisé a pour objectif de comparer les effets de deux types d’exercices différents (entraînement par intervalles à haute intensité / entraînement continu à intensité modérée ou élevée) sur l’évolution de la santé physique et mentale des femmes atteintes de la maladie coronarienne. Ce projet multidisciplinaire réunit des chercheurs de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa et de l’Université d’Ottawa ainsi que des patients partenaires.

ACUTE-AF

Cet essai croisé prospectif vise à examiner l’évolution à court terme des symptômes de fibrillation auriculaire chez les femmes et les hommes de 40 ans et plus atteints de fibrillation auriculaire persistante et paroxystique après la participation à une semaine normale d’exercice, par rapport à une semaine de repos.

GLUCOSE-FA

L’incidence de la fibrillation auriculaire (FA), trouble du rythme cardiaque le plus courant, est en hausse. Le diabète de type 2 (DT2) est un facteur de risque de la FA. Cet essai pilote contrôlé randomisé examine les effets de l’entraînement par intervalles à haute intensité (EIHI) sur la fluctuation de la glycémie, la gravité des symptômes de FA et la qualité de vie des personnes atteintes de FA non permanente et du DT2, et les compare aux résultats du groupe témoin (aucun programme d’exercice structuré).

Étude du TEST DE CONVERSATION

Cet essai contrôlé randomisé vise à comparer l’efficacité et l’innocuité du test de conversation par rapport à l’épreuve d’effort cardiopulmonaire pour la prescription d’exercices chez les personnes ayant subi une revascularisation et inscrites à un programme de réadaptation cardiaque à domicile de 12 semaines avec surveillance virtuelle de l’entraînement. 

EIHI-MN

Cet essai contrôlé randomisé examine la faisabilité et l’efficacité préliminaire d’un programme de marche nordique par intervalles à haute intensité (EIHI-MN) pour les personnes ayant récemment subi un pontage aortocoronarien ou une intervention coronarienne percutanée.

Publications 

Voir PubMed.
Voir profil Research Gate.
Voir profil Google Scholar.

Publications choisies :

  • Reed JL, Terada T, Vidal-Almela S, Tulloch HE, Mistura M, Birnie DH, Wells GA, Nair GM, Hans H, Way KL, Chirico D, O’Neill CD, Pipe AL. Effect of High-Intensity Interval Training in Patients with Atrial Fibrillation: A randomized Clinical Trial. JAMA Network Open. 2022: 5(10): e2239380.

  • Way K, Vidal-Almela S, Keast ML, Hans H, Pipe AL, Reed JL. The Feasibility of Implementing Aerobic Interval Training in Cardiac Rehabilitation Settings: A Retrospective Analysis. BMC Sports Science, Medicine and Rehabilitation. 2020. 12: 38.

  • Vidal-Almela S, Czajkowski B, Prince SA, Chirico D, Way K, Pipe AL, Reed JL. Lessons learned from community physical activity programs: A review of factors influencing women’s participation in and adherence to cardiac rehabilitation. EJPC. 2020: 28(7): 761–778

  • Reed JL, LM Cotie, CA Cole, Harris J, Moran B, Scott K, Terada T, Buckley JP, Pipe AL. Evaluating Submaximal Exercise Tests as Predictors of Peak Aerobic Power in Cardiovascular Rehabilitation Settings (BEST Study). Frontiers in Physiology. 2020: 10: article 1517.

  • Way K, Reed JL. Meeting The Needs Of Women In Cardiac Rehabilitation: Is High-Intensity Interval Training the Answer? Circulation. 2019: 139: 1247-1248.

  • Reed JL, Clarke A, Faraz M, Tulloch HE, Birnie DH, Reid RD, Pipe AL. The impact of cardiac rehabilitation on mental and physical health in patients with atrial fibrillation: A matched case-control study. Canadian Journal of Cardiology. 2018: 34(11): 1512-1521.

  • Reed JL, Terada T, Chirico D, Prince SA, Pipe AL. The Effects of Cardiac Rehabilitation in Patients with Atrial Fibrillation: A Systematic Review. Canadian Journal of Cardiology. 2018 Oct: 34(10): S284–S295.

  • Reed JL, Prince SA, Pipe AL, Attallah S, Adamo KB, Tulloch HE, Manuel D, Mullen KA, Fodor JG,  Reid RD. Influence of the Workplace on Physical Activity and Cardiometabolic Health: Results of the Multi-Centre Cross-Sectional Champlain Nurses’ Study. International Journal of Nursing Studies. 2018 Feb: 81: 49-60.

  • Reed JL, Pipe AL. Practical Approaches to Prescribing Physical Activity and Monitoring Exercise Intensity. Invited review for special issue entitled Physical Activity and the Heart. Canadian Journal of Cardiology. 2016 Apr: 32(4): 514-522.

Personnel 

Membres actuels de l’équipe

Matheus Mistura, M.Sc., Gestionnaire de la recherche cliniqueMatheus Mistura, M.Sc., Gestionnaire de la recherche clinique

Matheus détient une maîtrise en kinésiologie de l’Université de Victoria. Il s’est intéressé dans ses recherches aux approches incitatives pour augmenter les achats de légumes chez les jeunes adultes en Colombie-Britannique. Matheus a aussi participé au projet Eat, Play, Live (une intervention visant à promouvoir l’adoption de lignes directrices nutritionnelles dans les installations récréatives de trois provinces canadiennes). Il prend plaisir à travailler dans un milieu de recherche et d’apprentissage.

Avant d’entreprendre ses études supérieures, Matheus a travaillé pendant trois ans comme diététiste autorisé au Brésil, auprès de divers types d’athlètes. En dehors du travail, il aime s’entraîner, passer du temps avec ses proches et faire de la randonnée.

Tasuku Terada, Ph.D., chercheur-boursier de niveau postdoctoral principalTasuku Terada, Ph.D., Collaborateur de recherche

Tasuku Terada détient un doctorat en physiologie de l’exercice de l’Université de l’Alberta. Dans sa thèse, il s’intéressait principalement à l’efficacité de différents protocoles d’activité physique pour améliorer la santé cardiovasculaire, la composition corporelle et le métabolisme des glucides chez les personnes atteintes du diabète de type 2. Il a étudié différentes approches pour maximiser les effets bénéfiques de l’exercice sur ces affections, dont l’entraînement par intervalles à haute intensité et l’exercice à jeun. Après avoir terminé ses études doctorales, il a étroitement travaillé, en tant que chercheur-boursier de niveau postdoctoral, avec un groupe de recherche multidisciplinaire sur les soins bariatriques et la réadaptation (BCRRG). Cette expérience l’a amené à s’intéresser aux impacts de l’obésité chez les personnes en traitement pour une coronaropathie, et notamment à un phénotype particulier d’obésité lié à l’âge et/ou à l’inactivité qui se caractérise par une faible masse musculaire et une forte masse grasse (obésité sarcopénique). Ses recherches futures porteront sur le rôle de l’exercice pour contrer l’apparition ou l’aggravation d’affections chroniques comme l’obésité et le diabète, et les risques associés à ces affections.

Alan Fok, B.Sc., assistant de rechercheAlan Fok, B.Sc., Coordonnateur de recherche

Alan possède un baccalauréat en sciences de l’activité physique de l’Université d’Ottawa. Amoureux de badminton autant comme joueur qu’entraîneur, il a entraîné de nombreux joueurs qui ont représenté Ottawa à l’échelle provinciale et nationale. C’est son amour pour ce sport qui l’a amené à poursuivre des études en sciences de l’activité physique et à se passionner pour la physiologie de l’exercice. Il œuvre actuellement à obtenir sa certification de la SCPE. Alan est très heureux de faire partie de notre équipe.

Il souhaite encourager les gens à faire de l’exercice. Passionné de vélo et de course à pied, il estime qu’une dose quotidienne d’exercice aérobique est essentielle pour prévenir les maladies cardiovasculaires. C’est le message qu’il souhaite transmettre par son travail au Laboratoire de physiologie de l’exercice et de santé cardiovasculaire. Alan est convaincu que la recherche continuera à démontrer les innombrables bienfaits de l’exercice.

Isabela Marçal M.SC., candidate au doctoratIsabela Marçal M.SC., candidate au doctorat

Isabela est la toute première lauréate de la bourse de stage de recherche virtuel au Laboratoire de physiologie de l’exercice et de santé cardiovasculaire de l’ICUO, dirigé par la chercheuse Jennifer Reed. Elle détient un baccalauréat en éducation physique de l’Université d’État de Sao Paulo (UNESP) à Bauru (Brésil) et une spécialisation en réadaptation cardiaque de l’Institut de cardiologie Dante Pazzanese de Sao Paulo.

En tant que candidate à la maîtrise à l’UNESP, Isabela s’intéresse aux exercices aquatiques par intervalles à haute intensité pour les patients hypertendus. Ses études l’ont amenée à faire un stage de recherche au Département des sciences de la réadaptation à l’université belge KU Leuven.

Isabela compte bientôt entreprendre des études doctorales pour poursuivre ses recherches sur le rôle de l’exercice dans la réadaptation cardiaque, dans la prévention primaire et secondaire des événements cardiovasculaires et leur prise en charge, et dans l’amélioration de la santé et du bien-être. Elle s'intéresse aussi aux façons de rendre l'exercice plus accessible.

À l’extérieur du travail, Isabela aime s’entraîner, regarder des sports à la télévision et des films, perfectionner ses compétences linguistiques et rendre visite à ses proches.

Indyanara Ribeiro, M.Sc., candidate au doctoratIndyanara Ribeiro, M.Sc., candidate au doctorat

Indyanara possède une M.Sc. en physiologie pulmonaire de l’Université fédérale de São Paulo. Elle poursuit présentement des études de doctorat en physiologie cardiovasculaire au sein du groupe de recherche appliquée et nutritionnelle à l’Université de São Paulo. Elle est la plus récente stagiaire internationale à se joindre virtuellement au Laboratoire de physiologie de l’exercice et de santé cardiovasculaire à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa.

Les recherches d’Indyanara portent sur la modulation des réponses cardiovasculaire et cardiorespiratoire à l’exercice chez les personnes atteintes de maladies chroniques. Dans les six dernières années, elle a travaillé en étroite collaboration avec le personnel de laboratoire et le personnel hospitalier, et a participé activement à un certain nombre d’activités cliniques dans un laboratoire multidisciplinaire. Elle aime travailler dans un milieu de recherche qui offre constamment de nouvelles occasions d’apprendre. Dans ses temps libres, Indyanara aime passer du temps avec sa famille et ses amis, et elle se passionne pour les activités qui combinent l’aventure et les défis, comme l’escalade, la randonnée et la natation.

Katelyn Comeau, B.Sc., candidate à la M.Sc.Katelyn Comeau, M.Sc., candidate au doctorat

Katelyn est présentement inscrite au programme de maîtrise en sciences de l’activité physique à l’Université d’Ottawa. Elle se spécialisera en physiologie de l’exercice clinique, sous la supervision conjointe de Jennifer Reed et de Lara Pilutti.

Pendant ses études de baccalauréat ès sciences à l’Université Liberty, Katelyn a effectué un stage d’été à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa sous la supervision de Jennifer Reed. Après avoir travaillé pendant deux étés au Laboratoire de physiologie de l’exercice et de santé cardiovasculaire, elle a décidé d’entreprendre une maîtrise en raison de son intérêt croissant pour la physiologie de l’exercice et la recherche sur la santé cardiaque des femmes.

Elle détient une certification de physiologiste de l’exercice de l’ACSM, une certification de spécialiste de la force et du conditionnement de la NSCA et le titre d’entraîneuse personnelle de la NASM. Elle prévoit approfondir ses connaissances en réadaptation cardiaque en travaillant avec des patients atteints de fibrillation auriculaire et en explorant la recherche sur les différences entre les sexes et les genres. Katelyn adore trouver des moyens d’utiliser l’exercice physique pour traiter diverses maladies chroniques.

Jennie Wong, B.Sc., candidate à la M.Sc.Jennie Wong, B.Sc., candidate à la M.Sc.

Jennie est actuellement candidate à la maîtrise en sciences de l’activité physique à l’Université d’Ottawa.  Ses cosuperviseures sont Jennifer Reed, Ph.D., et Kristi Adamo, Ph.D. Jennie détient un baccalauréat en biologie de l’Université Carleton, avec une concentration en sciences de la santé.

Son expérience comme athlète universitaire est à l’origine de son intérêt pour la physiologie de l’exercice. Elle s’intéresse à l’entraînement physique, à la santé cardiovasculaire et à la façon dont différentes stratégies d’entraînement peuvent bénéficier aux patients en réadaptation cardiaque. En dehors de ses activités de recherche, Jennie est une joueuse et une entraîneuse de soccer passionnée, qui aime passer du temps avec ses amis et sa famille.

Robert Pap, B.Sc., candidat à la M.Sc.Robert Pap, B.Sc., candidat à la M.Sc.

Robert est candidat à la M.Sc. en épidémiologie à l’Université d’Ottawa, sous la supervision de Jennifer Reed et George Wells. Il possède un baccalauréat en sciences de la santé avec mineure en biologie de l’Université Carleton.

Très jeune, Robert a commencé à faire des compétitions sportives, ce qui l’a amené à s’intéresser à la santé et au conditionnement physique. Pendant ses études à Carleton, Robert était membre de l’équipe de dynamophilie des Ravens, sport qu’il pratique toujours. Il s’intéresse aux effets des programmes d’exercice et de réadaptation cardiaque sur l’évolution de l’état de santé et la qualité de vie globale des personnes atteintes d’une maladie cardiovasculaire. En dehors de ses études, il aime les voyages, la randonnée et peindre des figurines.