Le Sommet canadien sur la santé cardiaque des femmes établira des actions pour corriger les inégalités dans le traitement des femmes

27 avril 2023

Lancement de la plus grande conférence du monde consacrée à la santé cardiaque, cérébrale et vasculaire des femmes à Vancouver.

VANCOUVER, 27 avril 2023 — Cette semaine, des spécialistes provenant du Canada et de l’étranger, des professionnelles et professionnels de la santé ainsi que des femmes vivant avec une maladie du cœur ou les séquelles d’un AVC se rassembleront à Vancouver à l’occasion du Sommet canadien sur la santé cardiaque des femmes. Ce sommet de deux jours se déroulera cette année sous le thème Santé cardiaque, cérébrale et vasculaire des femmes : les lacunes sont connues, mais comment les combler?

« Les maladies du cœur et l’AVC sont les principales causes de décès prématuré chez les femmes, et nous voulons que ça change », dit Karin Humphries, coprésidente du Sommet et professeure agrégée émérite à la Faculté de médecine de l’Université de la Colombie-Britannique. « Des groupes comme Cœur + AVC ont déjà établi les lacunes en matière de sensibilisation, de recherche, de diagnostic et de soins qui affectent la santé cardiaque et cérébrale des femmes ainsi que les objectifs à atteindre. Le Sommet est une occasion de réunir les meilleures personnes pour collaborer à des solutions. »

Organisé conjointement par le Centre canadien de santé cardiaque pour les femmes (CCSCF) de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (ICUO), Cœur + AVC, l’Université de la Colombie-Britannique, le Centre d’innovation cardiovasculaire et la Leslie Diamond Women’s Heart Health Clinic, ce sommet est la plus grande conférence du monde consacrée exclusivement aux particularités de la santé cardiaque, cérébrale et vasculaire des femmes.

« Le Sommet couvrira huit thèmes ou “occasions d’agir” », explique Tara Sedlak, coprésidente du Sommet, directrice médicale de la Leslie Diamond Women’s Heart Health Clinic et professeure clinicienne agrégée à l’Université de la Colombie-Britannique. « Nous croyons que les présentations et conférences sur ces huit grands thèmes alimenteront d’intéressantes discussions sur place et ouvriront la voie à des actions concrètes. »

Les huit thèmes sont les suivants : humilité culturelle et intégration de la sécurité culturelle à la pratique; facteurs de risque émergents et occasions d’agir; dépistage et diagnostic; soins actifs; systèmes de santé; santé mentale et déficits cognitifs; lignes directrices relatives à la ménopause et à la grossesse; réadaptation, rétablissement et soutien. 

Le Sommet fait une place centrale au vécu et aux connaissances des femmes qui vivent avec une maladie du cœur ou les séquelles d’un AVC ainsi que des personnes qui prennent soin d’elles. Les femmes ayant une expérience vécue sont très présentes au Sommet, que ce soit comme organisatrices, conférencières ou participantes. « Il est important pour les femmes de comprendre qu’elles doivent défendre leurs propres intérêts », affirme Michelle Logeot, elle-même atteinte d’une maladie du cœur, qui présentera un témoignage intitulé « Not taking no for an answer » (insister malgré les refus) le premier jour du Sommet. « J’espère que mon témoignage, dans lequel je parle de tous les diagnostics erronés que j’ai reçus et des inégalités qui ont entravé mon accès aux soins, permettra de trouver des solutions et d’empêcher que d’autres femmes vivent la même chose que moi. »

« Pour changer les choses en santé cardiaque et cérébrale des femmes, il faut changer les politiques, les mentalités et les comportements », a dit Doug Roth, chef de la direction de Cœur + AVC. « Nous continuerons de privilégier une approche collaborative qui tient compte des questions d’équité en santé et du bien-être autochtone, et qui est axée sur l’élargissement de la recherche, la sensibilisation de la population et l’accélération des efforts pour transformer les systèmes de santé et mieux soigner les femmes atteintes d’une maladie cardiaque ou cérébrale. »

« Nous avons besoin d’une approche concertée, holistique et nationale pour assurer aux femmes de l’information et des soins de la même qualité que ceux reçus par les hommes », dit Thais Coutinho, M.D., chef de la Division de prévention et de réadaptation cardiaque à l’ICUO, présidente du CCSCF et coprésidente du Sommet. « Depuis quelques années, avec l’appui de son alliance nationale et des gouvernements provinciaux et fédéraux, le CCSCF travaille à jeter les bases d’une stratégie nationale pour améliorer la santé cardiaque des femmes au Canada. Ces deux jours à Vancouver sont une occasion de travailler ensemble sur les prochaines étapes. »

Visitez womensheartsummit.ca/fr pour en savoir plus ou pour télécharger le programme (anglais).

Entrevues

Les médias sont conviés à cet événement unique pour en apprendre davantage sur les plus récentes avancées en recherche, les tendances émergentes ainsi que les stratégies et plans d’action nécessaires pour faire progresser la santé cardiaque des femmes au Canada. Le Sommet se déroulera les 28 et 29 avril 2023 à l’hôtel Pan Pacific au centre-ville de Vancouver (suite 300-999, Place du Canada).

Pour demander l’accès aux présentations préenregistrées, assister à une présentation en personne ou fixer une entrevue avec une déléguée ou un délégué, veuillez communiquer avec une des personnes-ressources ci-dessous.

Personnes-ressources

Leigh B. Morris
Agent de communication
Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa
613-316-6409
communications@ottawaheart.ca

Kate Comeau
Conseillère en communication
Cœur + AVC
902-412-6523
Kate.Comeau@heartandstroke.ca

Partager