Recherche

RAFT
décembre 2012

CCSC 2012: Étendre la portée des conclusions de l’étude RAFT CRT

L’étude RAFT, étude phare de l’Institut de cardiologie publié en 2010, a montré que le traitement de resynchronisation cardiaque (TRC) utilisé de concert avec un défibrillateur automatique implantable (DAI) réduit le risque de mortalité de 24 p. 100 chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque légère ou modérée. Deux nouvelles études ont scruté ces données

The Beat
décembre 2012

AHA 2012 : Le génie pour s’attaquer à l’insuffisance cardiaque

La prise en charge adéquate de l’insuffisance cardiaque est l’un des grands défis que la médecine cardiovasculaire devra relever, puisqu’on prévoit que la prévalence de cette maladie augmentera de façon considérable au cours des prochaines décennies. La séance plénière « Engineering Success in Heart Failure » a permis de faire le point sur les traitements, les dispositifs et les soins à venir.

The Beat
décembre 2012

AHA 2012 : Une nouvelle classe de médicaments permet d’abaisser de façon marquée le taux de mauvais cholestérol

Parmi les annonces les plus marquantes de l’AHA cette année figurent les résultats d’études cliniques préliminaires sur deux nouveaux hypocholestérolémiants, lesquels montrent que ces médicaments peuvent abaisser les taux de cholestérol LDL de façon marquée, bien en deçà des réductions observées avec les statines ou l’ézétimibe employés seuls.

The Beat
décembre 2012

CCSC 2012: Complications cardiaques lors d’interventions non cardiaques

Dans les 30 jours suivant une intervention chirurgicale non cardiaque, 1 patient sur 10 présentera une complication vasculaire grave. Lors de la conférence sur l’état actuel des connaissances du CCSC, le Dr P. J. Devereux de l’Université McMaster a mis en évidence le travail fait pour réduire les lésions myocardiques après une intervention chirurgicale non cardiaque.

The Beat
décembre 2012

CCSC 2012: Meilleure qualité de vie malgré des déficits cérébraux

Les patients qui sont reliés à un appareil de circulation extracorporelle pour une opération cardiaque ont une incidence élevée de déficits neurocognitifs, incluant des pertes de mémoire, des déficits d’attention et une diminution des capacités motrices. De nouvelles données des chercheurs de l’Institut de cardiologie laissent néanmoins croire que plusieurs de ces déficits se résorbent avec le temps; et même les patients qui ont des déficits résiduels disent avoir une meilleure qualité de vie qu’avant leur intervention chirurgicale.

Myra Cocker
décembre 2012

CCSC 2012 : Résultats cliniques en imagerie

Myra Cocker a présenté une recherche montrant que l’imagerie TEP/TDM (en bas) pouvait être utilisée pour déterminer l’étendue de l’accumulation de plaque dans les artères carotides. Les techniques d’imagerie sont vitales pour diagnostiquer la maladie du cœur, mais elles peuvent aussi être utilisées de nouvelles façons pour évaluer les progrès de la maladie ou des traitements.

The Beat
décembre 2012

AHA 2012 : Des cellules souches dans la réparation myocardique

L’utilisation de cellules souches pour régénérer les tissus cardiaques endommagés présente un potentiel important. Toutefois, de nombreuses questions d’ordre technique demeurent. Le fait de comprendre quels types de cellules entraînent les bienfaits les plus importants et la façon dont on doit les employer est un point crucial. Plusieurs essais cliniques portant sur les cellules souches ont fait l’objet de présentations au congrès de l’AHA; deux d’entre eux sont particulièrement intéressants.

The Beat
décembre 2012

CCSC 2012: Perfectionner les soins cardiaques actifs

Le pronostic des patients qui subissent une crise cardiaque suivie d’un rétablissement de la circulation spontanée (ROSC) sans reprise de conscience est sombre. Il est possible toutefois d’améliorer le pronostic neurologique des patients ROSC en refroidissant rapidement leur corps (hypothermie thérapeutique) au laboratoire de cathétérisme cardiaque, mais plusieurs questions demeurent quant à la mise en œuvre de ce traitement.

Pages